Conférence sur les Communes populaires - 《人民公社》的演讲

Comme promis, un petit compte-rendu (très bref) de la conférence de mardi par le Professeur ZHANG Letian, en lieu et place du séminaire d'Isabelle THIREAU.

Tout d'abord, Mme THIREAU a commencé par faire une présentation, en chinois, puis est passée en français pour nous introduire le professeur et son sujet : les communes populaires (人民公社). En effet, ZHANG Letian est un éminent chercheur ayant écrit un ouvrage apparemment essentiel sur le sujet, avec des documents inédits : 《告别理想》, autrement dit "Dire adieu à l'utopie". Pour mémoire, les communes populaires apparurent dans la foulée du Grand Bond en avant en 1958, pour n'être dissoutes qu'en 1982-83 avec la réforme économique de DENG Xiaoping.

La conférence s'est déroulée en chinois (dur, dur, mais j'ai - presque - tout compris :-P), avec un récapitulatif en français, à la fin de chaque thème, de ce que disait ZHANG Letian par Isabelle THIREAU (chapeau pour la traduction !). Dans la petite salle 451, de nombreux Chinois et autres étudiants, mais j'aurais pensé que nous aurions quand même été plus nombreux étant donné l'évènement (c'est pas tous les jours qu'on reçoit un Professeur chinois, directeur du Centre socio-culturel d'anthropologie de l'université de Fudan, s'il vous plaît !...). Mais finalement, ce n'est probablement pas plus mal, puisque nous aurions manqué de place... A noter également la présence de Jean-Philippe BEJA et Michel BONNIN (dont les questions pertinentes, et en chinois, m'ont bluffée, je dois bien l'avouer...). Parfois, je me demande ce que je fais à l'EHESS à côté de gens aussi brillants qu'Isabelle THIREAU, Michel BONNIN ou Jean-Philippe BEJA... C'est un peu flippant, je vous assure...

Ce que je retiens essentiellement de cette conférence, c'est ma grande ignorance du sujet... Pour moi, les communes populaires, c'était avant tout une organisation du passé sans lien avec la Chine actuelle, et je ne m'y suis donc pas plus intéressée que ce que les cours d'histoire de l'INALCO exigeaient (autant dire pas du tout !). Et finalement, voilà que ce chercheur chinois débarque et change complètement ce préjugé inconscient que j'avais : oui, la connaissance des communes populaires, leur organisation et leur histoire, est essentielle pour comprendre la Chine d'aujourd'hui ! Par exemple, tous les problèmes de la répartition des terres et du droit de propriété trouvent leur origine dans la disparition des communes populaires (je n'ai pas dit que c'était la seule et unique cause !). Sans parler des problèmes d'application des lois centrales ou autres conflits de gestion...

En résumé, j'ai du travail ! En même temps, n'est-ce pas le but de ce genre de conférence : ouvrir les horizons bornés des petits étudiants dont je fais partie pour élargir notre réflexion sur la Chine vers de nouvelles perspectives ?

Pour une approche trilingue du sujet (chinois-anglais-français) et en savoir plus sur l'organisation des communes populaires (人民公社), des brigades de production (生产大队) et des équipes de production (生产队), j'ai trouvé un document (2005) pas mal fait sur le site de la FAO, à consulter en cliquant sur ce lien ou en affichant le fichier PDF.

Voilà tout pour ce mardi... Une deuxième conférence est prévue le mardi 19 décembre, et concernera plus précisément le lien social dans les communes populaires (enfin, c'est ce qu'il me semble me souvenir...).

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://armonyaltinier.fr/index.php?trackback/18

Haut de page