Ouf...

"La droite prend une gauche" titre ce matin Libération...

Lorsque les journalistes annonçaient une surprise à l'approche des estimations fatidiques de 20h00, je n'osais pas y croire... Je me disais : peut-être Juppé ne sera-t-il pas élu ? Mais difficile d'imaginer après la déconfiture annoncée dans les sondages entre les deux tours que la gauche puisse avoir plus de 100 sièges. Et finalement, le PS obtient à lui seul 185 sièges ! Si on y ajoute les communistes (15 sièges), les divers gauche (15), le PRG (7) et les Verts (4) on atteint 226 sièges !

Comment un tel renversement de tendance est-il possible ? Alors que l'élection de Sarkozy à la présidentielle semblait avoir démobilisé les électeurs de gauche, les 40% d'abstention n'ont finalement pas touché les électeurs que l'on croyait. A moins que...

A moins que le type d'élection, qui privilégie le fond d'un projet au charisme d'une personnalité ait permis à certains électeurs de corriger leur tir. Deux éléments ont fortement pesé sur la campagne, outre la crainte d'une assemblée monocolore (je doute fortement que cet argument ait convaincu des gens de droite de voter à gauche pour permettre la pluraité au Parlement !) :

  1. L'annonce de la TVA (anti)sociale, qui figurait pourtant dans le projet de Sarko, mais la présidentielle valorise un chef, pas un projet...
  2. Le refus d'augmenter le SMIC au-delà de l'augmentation légale basée sur l'inflation.

Peu avant il y avait également eu la question de la franchise médicale, mais je pense que cet argument là n'a vraiment motivé que des gens de gauche. En parallèle, et pour être tout à fait honnête, je pense que l'annonce d'une vague bleue a dû également démotiver les électeurs de droite : "Pourquoi se déplacer, on sait bien qu'on va gagner".

Bref, après avoir élu un chef, et bien que l'aura Sarkozy ait permis une majorité UMP à l'assemblée, les électeurs qui se sont déplacés ont voulu exprimer leurs craintes sur le programme du Président, pourtant pas différent du projet du candidat Sarkozy... Ce qui est d'autant plus frappant quand on voit la défaîte, pourtant impensable dans son fief de Bordeaux, du numéro deux du gouvernement Sarkozy : Alain Juppé ! Un désavoeu pareil, c'est assez incroyable ! En tant que militante socialiste, c'est le soulagement qui prédomine. Certes, l'UMP a la majorité absolue, mais ce n'est pas une majorité écrasante comme on l'annonçait. L'opposition a maintenant les moyens de se faire entendre au Parlement, améliorant même son score de 2002 ! Un espoir donc, mais une double inquiétude en même temps. Je suis inquiète parce que la droite, sur les différents plateaux de télévision, a refusé d'admettre qu'il y avait un signe fort de la part des électeurs, s'obstinant à dire que la majorité leur suffisait pour appliquer leur programme injuste.

Inquiète également pour l'avenir de la gauche et du PS en particulier. Car une fois de plus, les égoïsmes de nos leaders ont pris le pas sur l'intérêt général. Après DSK qui profitait de la défaite de Ségolène Royal au deuxième tour de la présidentielle pour abattre ses cartes et critiquer la campagne, c'est au tour de Royal d'annoncer sa rupture d'avec François Hollande le soir même d'un résultat aussi inespéré. L'annonce en elle-même ne mérite aucun commentaire, et qu'elle ait voulu faire une clarification, cela peut très bien se comprendre étant donné les critiques qu'elle a essuyées. Mais pourquoi ce soir là ?! La réponse est évidente : pour faire parler d'elle... Et c'est bien triste. L'ego surdimensionné de nos leaders est peut-être nécessaire pour prétendre à tant de responsabilités, mais quand il passe avant l'intérêt général, du Parti et de la France, j'en suis tout simplement écœurée... Mais pour finir sur une note plus gaie, rappelons que pour toute révision de la Constitution, en vertu de l'article 89 de la Constitution, il faut une majorité des 3/5e de l'Assemblée nationale, soit 347 députés. L'opposition aura donc un rôle éminent dans le contrôle des réformes constitutionnelles de Sarkozy...

Composition Assemblée nationale 2007

Tous les résultats sur :

http://www.interieur.gouv.fr/sections/a_votre_service/resultats-elections/LG2007/index.html

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://armonyaltinier.fr/index.php?trackback/76

Haut de page