"Héritage" à l'I.V.T. : théâtre et culture sourde

En ce moment, à l'I.V.T : l'International Visual Theatre, venez découvrir une pièce étonnante : Héritages, écrite par Bertrand Leclair et mise en scène par Emmanuelle Laborit et Estelle Savasta.

Mélange des cultures...

Dès l'arrivée, on entre dans le bain. Beaucoup de monde dans le hall, on est pourtant en avance ! Heureusement qu'on avait réservé, la salle est comble.

Partout, ça discute : de vive voix, mais aussi en langue des signes bien sûr ! C'est vivant, c'est gai, j'ai l'impression de me retrouver dans les couloirs de l'INALCO où langues et cultures s'entrecroisent. Puis vient le moment d'entrer dans la salle. On nous indique nos places, en langue des signes, mais c'est tellement explicite que ce n'est pas un problème. Un monsieur nous demande, toujours en langue des signes mais doublée par une voix au micro, d'éteindre nos portables, et de ne pas hésiter si on perçoit un petit bruit désagréable à côté de nous, de faire signe à notre voisin de régler ses appareils. Le geste du coup de coude est plus qu'explicite, tout le monde rit !

Enfin, la pièce commence. Deux groupes de personnes, alignées les unes à côté des autres. Le premier groupe commence à parler, en langue des signes, et là, pas de traduction. Le doute s'installe... La pièce n'était-elle pas bilingue ? Allons-nous comprendre quelque chose ? Puis le deuxième groupe intervient, en parlant, et sans doublage non plus. Le ton est donné, chacun est invité à se mettre à la place de l'autre. Mais pas d'inquiétude, une habile astuce d'écriture permet d'introduire dans le scénario une interprète qui sera aussi utile à la famille dans la pièce, qu'aux spectateurs dans la salle !

Le poids de l'Histoire en héritage...

Cette pièce, c'est l'histoire d'une famille, deux frères et une sœur, qui après de longues années de séparation, se retrouvent après le décès de leur mère. L'un des frères, Julien, est sourd de naissance. Le retour dans la maison familiale ravive les souvenirs et la douleur d'une différence niée par le père, incomprise par le frère et de la solitude qui l'accompagne. À travers la souffrance de Julien et les questions soulevées par les échanges parfois vifs entre les deux frères, c'est toute l'histoire des sourds qui nous est contée. Et quelle histoire ! Une histoire méconnue, et pourtant qui n'est pas sans rappeler les heures les plus sombres de la grande Histoire que l'on apprend à l'école. Les "entendants" contre les sourds, le culte de la "parole pure" et l'interdiction de la langue des signes. Sans langage parlé, point de salut. Inventée et codifiée dès le 17e siècle, la langue des signes française fut interdite par une cohorte de gens bien pensants, tous entendants, lors du congrès de Milan, en 1880. Mais l'on découvre également à travers cette pièce la vivacité de la culture sourde, et la richesse qu'il y a à échanger.

Julien vient en effet accompagné de sa famille... et d'une amie interprète, intermédiaire indispensable et source de quiproquos très drôles ! Car si les sujets évoqués sont parfois graves et bouleversants, les notes d'humour ne manquent pas et la tonalité générale de la pièce est loin d'être triste ou moralisatrice. Bref, un bon moment de théâtre, le tout servi par une équipe de comédiens tous excellents !

Alors ne tardez plus et réservez vos places en ligne jusqu'au 27 février 2011 ou à l'I.V.T., 7 cité Chaptal 75009 Paris.

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page