Le livre accessibilité web disponible en librairie !

couv_accessibilite_web-mini.pngLes chanceux ayant participé à Paris Web auront déjà pu feuilleter le livre, mais la sortie officielle en librairie est le 25 octobre, c'est-à-dire aujourd'hui (date de publication de ce billet).

Vous trouverez sur la présentation du livre sur le site d'Eyrolles le sommaire et un résumé du livre.

Maintenant, vous vous posez sans doute certaines questions. Que trouverez-vous dans ce livre ? Pourquoi se le procurer ? Voyons cela en détail.

Il est toujours difficile de donner des raisons de lire un livre quand on en est l'auteure sans tomber dans l'auto-promotion. Plutôt que de vous dire pourquoi l'acheter, je vais plutôt vous expliquer pourquoi je l'ai écrit.

1. "Euh, par accessibilité, tu veux dire que tu veux savoir s'il y a un mot de passe ?"

Si, si, je vous jure, j'ai déjà entendu ça ! La première raison qui m'a poussée à accepter la proposition d'Eyrolles, à savoir écrire un livre sur le sujet, c'est pour donner une fois pour toutes (oui, là, je rêve, je sais) une définition de ce qu'est l'accessibilité web. Expliquer de façon simple et précise ce que c'est, à qui ça profite, quelles sont ses applications concrètes et immédiates...

C'est l'objet de la première partie du livre. Elle s'adresse vraiment à tous, au plus grand nombre, aussi bien aux néophytes qui ne savent même pas que ça existait qu'aux personnes plus avancées qui cherchent à améliorer leurs connaissances du contexte politique et social de cette discipline qu'on a trop souvent tendance à n'aborder que par la seule voie technique.

Cette première partie est donc essentiellement consacrée à de la sensibilisation. On y trouve également le cadre juridique et les différentes règles et méthodologies d'évaluation qui existent en la matière.

2. Comprendre les règles en pratique aujourd'hui

Il existe sur le Web énormément de littérature sur l'accessibilité web : des méthodes, des référentiels, des articles, des tutoriels... Pourtant, même avec la meilleure volonté du monde, il était impossible de réellement comprendre les règles en se contentant de les lire. Par ailleurs, malgré de très bons articles de vulgarisation, tous ne sont pas à jour et on s'y perd parfois entre les consignes données hier et aujourd'hui. Sur quelles règles se basent-elles ?

J'ai souvent été étonnée de voir avec quelle bonne volonté certaines personnes essayaient de bien faire les choses, en lisant tout le RGAA dans son détail, et à quel point elles n'avaient pas compris ce qu'il fallait faire, rendant les choses encore moins accessibles que si elles n'avaient pas essayé d'appliquer les règles.

Je me suis donc attachée à donner les clés de compréhension de ces règles. Ma méthode a consisté non pas à reprendre le texte des critères (qu'on retrouve facilement sur le Web), mais à les définir et à pointer les cas d'application dans lesquels il peut être difficile d'appliquer ces critères. Ceux qui font débat. Je me suis beaucoup appuyée sur mon expérience des formations (les questions des stagiaires et les erreurs aux exercices sont toujours très éloquentes) pour anticiper les questions et y répondre de mon mieux.

J'ai également tenté de remettre dans leur contexte d'évolution ces règles et de donner des éléments sur les évolutions en cours de discussion quand c'était possible, histoire de permettre aux lecteurs curieux de s'intéresser au sujet et de prendre part au débat s'ils le souhaitent.

C'est tout l'objet de la deuxième partie du livre, plus technique et illustrée de nombreux exemples.

3. "Pfff... Y a tellement de choses à penser ! Par où commencer ?"

Après une formation, en général, on est à la fois galvanisé et un peu découragé. Galvanisé car on découvre un univers, l'accessibilité web, qui est une matière à part entière avec de vraies compétences à acquérir. Et découragé car il est rare que le Web qu'on ait produit jusque là soit conforme aux règles qu'on vient de découvrir.

Du coup, certains n'osent plus rien mettre en ligne tant que ce n'est pas parfait, avec un sentiment de honte sur le travail déjà mis en ligne. D'autres au contraire, ceux qui ne créent pas de sites eux-mêmes souvent, deviennent intransigeant face au travail des autres et placent la barre de leurs exigences très haut. Deux attitudes qui ne mènent nulle part, au plus grand détriment de l'accessibilité.

La troisième partie consiste donc avant tout à rassurer et à donner des pistes pour intégrer l'accessibilité web dans son quotidien de façon intelligente et progressive.

4. Répondre aux idées reçues et prendre part aux débats

Quand Muriel, de chez Eyrolles, m'a proposé d'écrire ce livre, je lui ai tout de suite dit qu'il pourrait être sympa d'en faire une œuvre collective, avec le témoignage de plusieurs personnes. Muriel m'a répondu que c'était une fausse bonne idée, que cela ferait perdre du temps et qu'elle préférait que ce soit le livre d'un auteur, avec sa vision propre qu'il défend à travers les pages.

Dont acte. Je me suis donc également servi de ce livre pour répondre à un certain nombre d'idées reçues qui ont la vie dure. Cela fait l'objet de petits encarts intitulés "idée reçue". J'ai également posé les questions qui traversent la profession en donnant mon point de vue.

Évidemment, toutes ces prises de position peuvent être discutées, et j'ai bien veillé à présenter les différents points de vue et à distinguer ce qui était ma position personnelle. Parce que je crois dangereux de faire passer sa position propre pour une donnée objective, j'ai préféré mettre en exergue ce qui relevait du débat à travers des encarts intitulés "débat". Libre à chacun de se forger une opinion et de partager ou non mon point de vue. Je serai d'ailleurs heureuse d'en discuter !

5. Mettre l'accessibilité web à la portée de tous

Enfin, mon dernier objectif, en tant qu'auteure, était de vulgariser une matière qui semble souvent obscure et être le seul apanage d'experts super-héros. Oui, il existe des experts et ils sont utiles dans des situations où la complexité exige une maîtrise parfaite des règles et une expérience approfondie de l'accessibilité web (voir l'encart idées reçues "Ben, maintenant que j'ai lu le livre, plus besoin d'avoir recours à un professionnel alors !" p. 319). Mais l'accessibilité web ne peut se faire qu'avec les seuls professionnels spécialisés dans l'accessibilité. Tout le monde doit prendre sa part de responsabilité. Et pour cela, encore faut-il savoir ce que c'est que l'accessibilité web, quelles sont les règles et comment on les applique.

Voilà, le livre est maintenant disponible en librairie, au prix de 29,90 €. Vous pouvez aussi le commander en ligne, sur votre boutique en ligne préférée. Comme annoncé dans un billet précédent, il sera librement téléchargeable après 1200 exemplaires vendus, j'y veillerai.

Certains experts de l'accessibilité m'ont demandé s'ils devaient l'acheter. Je ne saurai répondre à la question, chacun est libre de faire ce qu'il veut. En tant que professionnelle, pour ma part, j'aime entretenir une veille dans mon domaine de compétence. Dans la mesure où il n'existe pas d'équivalent à ce livre, le premier en français sur ce sujet qui soit à jour, il est probable que vos clients, s'ils s'intéressent à cette question, lisent le livre. Il peut donc être utile de vous forger votre opinion pour pouvoir en discuter si besoin. À vous de voir...

Je serai vraiment heureuse d'avoir l'avis de ceux qui l'auront lu. J'attends donc avec impatience vos commentaires, quels qu'ils soient du moment que c'est constructif !

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.

Haut de page